Essaye De Ne Pas Rire Impossible Dream

La paralysie du sommeil est un phénomène naturel se produisant toutes les nuits. C’est une paralysie musculaire pendant la phase de sommeil paradoxal, à l’exception des muscles de la respiration, de la circulation sanguine et des yeux. Sans cette paralysie le dormeur imiterait dans le monde réel les mouvements qu’il effectue durant ses rêves, ce qui pourrait le mettre en danger ou le réveiller.

En général, le dormeur n’est pas conscient de cette paralysie, mais il arrive parfois qu’il la ressente au moment où il s’endort (paralysie hypnagogique) ou qu’il se réveille dans cet état de paralysie (paralysie hypnopompique). Cette situation ne présente aucun danger mais est vécu comme éprouvante par le dormeur.

Certains facteurs comme la prise de stimulants (par exemple le café), des horaires de sommeil irréguliers, le stress, ou coucher sur le dos favorisent les risques d’apparition d’une paralysie du sommeil non volontaire.

Paralysie du sommeil et hallucinations

Lorsque le dormeur est conscient de la paralysie du sommeil, elle dure entre quelques secondes et plusieurs minutes, mais rarement plus de dix minutes. Elle est en général mal vécue car elle s’accompagne d’hallucinations angoissantes (personnes dans la chambre,  bruits de voix, bruit de respiration, personne qui vous touche etc.). Connaître la raison du phénomène et le fait qu’il est tout à fait normal est déjà une grande source de soulagement pour les personnes expérimentant ces paralysies de façon involontaire. Le fait que les hallucinations soient angoissantes semblerait lié à l’état d’esprit du dormeur. Parce qu’il vit une situation effrayante (paralysie + sensation d’étouffement) alors qu’il est encore dans un état ensommeillé, il projette des hallucinations oniriques effrayantes. Si la personne se calme et visualise un environnement apaisant et des choses agréables, les hallucinations peuvent prendre une tournure plus paisible.

Sortir d’une paralysie du sommeil

Pour sortir d’une paralysie du sommeil, il suffit en général d’attendre, elle ne dure que quelques minutes. Mais si la personne tient absolument à sortir de cet état, il est possible de se concentrer sur ses extrémités (moins affligées par la paralysie) pour les faire bouger, ou de changer le rythme de sa respiration.

A défaut de réussir à sortir d’une paralysie du sommeil, il faut accepter d’affronter sa peur, comprendre qu’elle provient de l’intérieur et souvent les hallucinations prennent alors un tour positif. Si au contraire la personne se laisse envahir par ses terreurs, elle tombe dans un cycle infernal où les hallucinations deviennent de plus en plus terrifiantes et donc la peur augmente etc.

Sensation d’une paralysie du sommeil

Lorsque la personne est consciente de la paralysie se mettant en place, il la ressent comme s’installant progressivement. La sensation commence au niveau des pieds avec une impression de lourdeur pesant dessus, puis elle remonte au niveau des jambes. L’effet pourrait être décrit comme celui d’une couverture très lourde qui remonte progressivement vers la tête. Mais cette comparaison me semble incomplète car il y a une composante d’angoisse,  une comparaison plus proche de l’effet ressenti, c’est l’impression qu’une personne est en train de se placer sur vous dans le but de vous immobiliser et vous étouffer. C’est effrayant uniquement si on ignore qu’il s’agit d’un effet totalement normal, qu’il n’y a personne, et que donc tout va bien. Le moment le plus pénible est lorsque la paralysie touche la poitrine et donc affecte la respiration. A cet instant, l’amplitude de la respiration diminue causant une brève impression d’étouffement. Puis la paralysie monte à la tête et très rapidement, la personne sombre dans le sommeil.

Paralysie du sommeil et rêves lucides

Certaines techniques permettent de transformer des paralysies du sommeil en rêve lucide. Vous en saurez plus en lisant l’article de Ryan Hurd.

A noter également qu’une paralysie du sommeil peut parfois se déclencher lorsque l’on utilise certaines méthodes d’induction de rêve lucide. Un rêve lucide est un rêve durant lequel le rêveur a conscience d’être en train de rêver. Cette extraordinaire capacité lui permet d’interagir avec le rêve en toute conscience, de l’explorer, le modeler, et d’y vivre les aventures les plus folles.

Un WILD (Wake Initiated Lucid Dream) est un rêve lucide directement initié depuis l’état de veille. Le corps s’endort alors que l’esprit reste conscient. Un WILD a plus de chances de réussir durant la dernière partie de la nuit, là où les phases de sommeil paradoxal sont les plus longues. Pour produire un WILD il faut réussir à provoquer l’endormissement du corps tout en gardant l’esprit conscient. Il faut donc, d’une certaine façon, induire son corps en erreur, lui faire croire que l’esprit est en train de s’endormir afin que le corps s’endorme également. L’une des méthodes permettant d’induire un WILD consiste à provoquer une paralysie du sommeil volontaire.

La technique la plus simple est de se réveiller au milieu de la nuit (par exemple en utilisant un réveil, mais qui a une sonnerie courte et qu’il n’y a pas besoin d’arrêter manuellement), et de ne pas bouger. Si vous restez parfaitement immobile, le corps interprètera que votre esprit est toujours endormi, et il corrigera immédiatement la désynchronisation entre votre esprit endormi et votre corps éveillé en provoquant une paralysie du sommeil. Cette méthode s’appelle la DEILD (Dream Exit Initiated Lucid Dream) ou en français le Maintien dans l’Univers Onirique (MUO). Il faut donc se programmer, par exemple par auto-suggestion, pour rester parfaitement immobile à son réveil, immobile et détendu. Lorsque la technique réussit, la paralysie se produit assez rapidement, en une ou deux minutes.

Une méthode plus complexe consiste à résister à l’envie de changer de position. Lorsque vous restez immobile et détendu pendant une longue période, le corps commence à se demander si par hasard, vous ne vous êtes pas endormi. Pour confirmer cette supposition, il vous enverra une forte envie de vous retourner ou en tout cas de bouger. L’envie peut monter progressivement en intensité ou être rapidement brutale et très forte, elle peut être tellement intense qu’il est parfois difficile d’y résister. Si votre esprit est bien endormi, ce signal le laissera indifférent et le corps comprendra que vous êtes bien endormi en conséquence il provoquera la paralysie du sommeil. Si vous êtes réveillé, vous ressentirez une envie irrépressible de vous retourner. En lui résistant, vous induirez votre corps en erreur, et il installera une paralysie du sommeil alors que votre esprit est toujours réveillé, provoquant un WILD. Il est également important de rester relaxé et détendu sinon la paralysie ne sera que partielle. Il y a donc un équilibre très délicat à maintenir entre le physique, immobile mais détendu, et le mental éveillé et résistant à la pulsion.

Et après ?

Une fois la paralysie mise en place, le rêve lucide commence très rapidement. La transition entre l’état de veille et le rêve lucide est parfois vécue comme une OBE (Out of Body Experience), c’est-à-dire une impression de dédoublement où le corps physique est laissé en arrière alors que le corps astral ou onirique s’extrait pour vivre une expérience autonome. Le dormeur peut avoir l’impression que ce corps “astral” est propulsé hors de son corps physique, ou que des aides extérieures l’aident à sortir, ou qu’il s’extraie seul. Il se retrouve alors dans ce corps “astral” dans sa chambre, près de l’endroit où il s’est endormi. En s’éloignant de cet endroit, il entre dans un nouveau décor et l’action du rêve commence. L’OBE n’est cependant pas toujours ressentie, le dormeur peut directement entrer dans un rêve.

Articles similaires:

attrape-songes Publié dans Sommeil, Technique d'inductionMéthodes d'induction, OBE, Paralysie du sommeil, Rêve lucide, Réveil, Sommeil, Techniques d'induction, Voyage astral, WILD

Производственное управление АНБ под руководством заместителя оперативного директора коммандера Тревора Дж. Стратмора торжествовало победу. «ТРАНСТЕКСТ» себя оправдал.

One thought on “Essaye De Ne Pas Rire Impossible Dream

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *